La gemmothérapie

La gemmothérapie

 

La gemmothérapie est l'utilisation de tissus embryonnaires végétaux en croissance tels que jeunes pousses, bourgeons frais, radicelles, préparés par macération dans un mélange eau-alcool-glycérine pour obtenir un extrait que l'on appelle "macérat-glycériné".

Les bourgeons des végétaux contiennent toute la puissance de la future plante.

Ils renferment des vitamines, des oligo-éléments, des minéraux des phytohormones de croissance, beaucoup d'acides nucléiques (information génétique) mais aussi de la sève véhiculée vers les tissus périphériques de l'arbuste ou de l'arbre.

Les indications thérapeutiques sont très vastes.

La gemmothérapie moderne utilise les « macérats-mères » ou macérats glycérinés concentrés.
De ce fait la posologie est fortement réduite, ainsi que la quantité d’alcool ingérée.

On conseille généralement de débuter par 5 gouttes et d’augmenter progressivement.

La dose conseillée est de 15 gouttes par jour, en 3 prises.
On peut aller jusqu’à 30 gouttes par jour dans certains cas.

On trouve les bourgeons facilement en herboristeries, magasin diététiques ou encore pharmacies.




Voici quelques bourgeons parmi les plus intéressants



l'airelle (vaccinium vitis idaea)

L'airelle est conseillée dans la ménopause pour contrer les manifestations désagréables dues
à ce changement hormonal (bouffées de chaleur...).
On la conseille en cas de fibromes utérins.
Elle a une place de choix dans le traitement de l'ostéoporose
(elle améliore l'assimilation du calcium).
On la prescrit aussi dans les infections urinaires (cystites...).
Ses propriétés spasmodiques la rendent intéressantes
dans la colite spasmodique, les diarrhées, mais aussi la
constipation chronique.
Le bourgeon d'airelle est un excellent draineur.
C'est également un remède de la polyarthrite chronique évolutive.




L'amandier (prunus dulcis)

Ce bourgeon exerce une action antiscléreuse, principalement au niveau des reins.
Il fait baisser le taux d'acide urique et de l'urée.
Il est conseillé dans l'hypertension et peut agir comme remède préventif des thromboses.
Il peut être utile chez les personnes ayant le sang trop "épais".
C'est également un stimulant thyroïdien.
Au niveau hépatique, il présente des propriétés antilithiasiques
(au niveau du cholédoque)




L'aubépine ( Crataegus oxyacantha)

Le bourgeon d'aubépine possèdent à la fois
les propriétés de la fleur et du fruit.
C'est un régulateur du système sympathique, un antispasmodique.
Il est conseillé en cas de tachycardies, d'extrasystoles,
d'hypotension ou d'hypertension.
C' est un sédatif du système nerveux central.
Il intervient dans les angoisses, stress, dépressions, anxiétés.
Il est indiqué dans l'hyperthyroïdie.



L'aulne glutineux (Alnus glutinosa)

Ce bourgeon est indiqué en cas de troubles circulatoires.
Il fluidifie le sang trop épais en diminuant sa viscosité.
On le conseille dans les coronarites, les artérites, les phlébites.
Comme il améliore la circulation cérébrale,
il permet de soutenir les performances intellectuelles et stimule l'attention.
Intéressant chez les personnes âgées sujettes aux "trous" de mémoire.
Au niveau respiratoire, ses propriétés anti-inflammatoires
sont très efficaces dans les bronchites, trachéites, sinusites, rhinites...
L'aulne est également conseillé dans les gastrites, ulcères, colites, mais aussi dans les cystites.
C'est aussi un remède du rhumatisme articulaire aigu.




Le bouleau (Betula alba)

Le bourgeon de bouleau (verruqueux) active la diurèse et l'élimination
des déchets organiques (acide urique, cholestérol).
Il est très efficace chez les personnes souffrant de rétention d'eau, d'affections rhumatismales,
d'arthroses, de douleurs articulaires, de cellulite, de calculs rénaux ou vésiculaires ainsi que dans certaines maladies de peau.
C'est un draineur général du foie et des voies urinaires.

Il y a également le bouleau pubescent qui a des propriétés diurétiques importantes.
C'est aussi un draineur des reins.


Le cassis (ribes nigrum)

L'un des bourgeons les plus importants tant ses propriétés sont nombreuses.
C'est avant tout un anti-inflammatoire puissant, utilisé avec
succès dans les rhumatismes, les articulations douloureuses, les tendinites.
Souvent conseillé également dans les allergies diverses et certains problèmes de peau comme l'eczéma ou encore le psoriasis.
C'est un stimulant des glandes surrénales, du rein, du pancréas, du foie.
Il est conseillé dans l'asthme, la bronchite chronique,
l'emphysème, la rhinite allergique.
Comme il stimule les glandes endocrines, il combat la fatigue et le manque d'entrain.



Le cèdre du Liban ( Cedrus libali)

Ce bourgeon est un excellent draineur du système cutané.
Il est indiqué dans les eczémas secs,
les dermatites chroniques, le psoriasis.
C'est un remède pour la peau des personnes âgées,
qui peut être mal vascularisée et sèche.
Il agit aussi dans les irritations des muqueuses digestives ainsi
que dans les syndromes allergiques.




Le charme ( Carpinus betulus)

Le charme est un remède de la carence plaquettaire (thrombopénie).
Il normalise le temps de saignement, augmente le nombre de plaquettes.
Ce bourgeon est anti-hémorragique.
Il permet de lutter contre le "mauvais" cholestérol et agit dans l'athérosclérose.
Il est recommandé dans les insuffisance hépatiques.
Il est aussi très efficace dans les sinusites, les rhinites
spasmodiques, les trachéites, les bronchites chroniques.
Enfin,Au niveau articulaire, il peut être intéressant
dans la polyarthrite chronique évolutive.




Le châtaignier (Castanea sativa)

Le bourgeon de châtaignier agit essentiellement au niveau circulatoire,
tant veineux que lymphatique.
Il est indiqué dans les varices et les stases circulatoires en général.
Il traite également les ulcères variqueux.
Grâce à son action sur le système lymphatique, il agit en profondeur sur les oedèmes, la cellulite, la sensation de pesanteur.



Le chêne (Quercus robur)

Ce bourgeon est un équilibrant de la tension,
bien qu'il soit plus indiqué dans l'hypotension.
C'est un tonique sexuel. Il stimule la production de testostérone.
Il est utile dans la sénescence masculine, l'asthénie sexuelle,
la fatigue, le surmenage.
C'est un stimulant général recommandé dans les
convalescences et la dénutrition.
Il est indiqué dans les parodontoses, les gencives saignantes
(il cicatrise la muqueuse gingivale).



Le citronnier (Citrus limonum)

C'est un grand fluidifiant sanguin (varices)
Il soulage les artérites des membres inférieurs.
Il est indiqué dans les palpitations.
C'est un remède de la cirrhose décompensée, des états goutteux.
Il est conseillé dans la migraine.
Il est également prescrit dans l'épilepsie,
la neurasthénie et l'insomnie.
Il lutte contre l'atonie digestive, calme le hoquet.



Le cornouiller sanguin ( Cornus sanguinea)

Le cornouiller sanguin est anti-inflammatoire.
Il est indiqué dans les artérites diverses,
en particulier celle des membres inférieurs.
Ce bourgeon est conseillé aux fumeurs
(avant qu'ils ne prennent la décision de cesser de fumer!).
C'est un grand remède anti-thrombotique.
Au niveau rénal, le cornouiller agit dans les néphroses.
Au niveau glandulaire, il est indiqué dans l'hyperthyroïdie
( maladie de Basedow).
Enfin, il agit comme stimulant de la moelle osseuse.



L'érable champêtre ( Acer Campetris)

L'érable champêtre agit dans la lithiase vésiculaire.
Il diminue le taux de cholestérol et est intéressant dans l'athérosclérose.
Il a également un action hypoglycémiante et est
donc utile dans le diabète gras.
Il est actif dans les céphalées et vertiges
résultant de la névrose d'angoisse.
Il est aussi antifongique et antiviral.



Le figuier ( Ficus carica)

Le bourgeon de figuier est l'un des plus importants.
Ses propriétés thérapeutiques sont nombreuses.
Au niveau stomacal, c'est un remède des ulcères duodénaux
et gastriques, des hernies diaphragmatiques, des gastrites et colites.
Au niveau nerveux il peut être efficace dans la spasmophilie,
la névralgie faciale, l'épilepsie.
Il est très utile dans le traitement de l'anxiété, de
la dépression, des angoisses, de l'asthénie.



le framboisier ( Rubus idaeus)

Ce bourgeon intervient principalement au niveau du système hormonal de la femme.
Il est souvent conseillé dans la sénescence féminine,
les dysménorrhées, les aménorrhées.
Il stimule la sécrétion ovarienne, à la fois
des oestrogènes et de la progestérone.
Il est efficace dans les retards de règles.
Ces propriétés antispasmodiques sont intéressantes dans
les métrorragies, les hématuries et les règles douloureuses.
Il est recommandé en post-ménopause et ménopause précoce.
Il peut contribuer à diminuer une pilosité excessive chez la femme.
Il est intéressant également en cas d'allergie et dans
certains déséquilibres neurovégétatifs.



Le frêne ( Fraxinus excelsior)

Ce bourgeon a une action au niveau du système ostéo-articulaire,
et principalement au niveau des ligaments grâce à
ses propriétés anti-inflammatoires.
C'est un anti-rhumatismal de premier ordre.
Le frêne diminue le taux de cholestérol et d'acide urique.
Très utile dans les états goutteux.

Autres indications : angoisses, stress, surcharge pondérale ( diurétique), calculs biliaires.



Le genévrier (Juniperus communis)

Le bourgeon de genévrier est un stimulant général de l'organisme.
Il contribue à éliminer l'acide urique, l'urée, le cholestérol.
Il diminue le taux de sucre dans le sang.
Il favorise l'élimination des toxines.
Il agit sur toutes les fonctions du foie.
Il est souvent conseillé dans les hépatites chroniques.
Il est recommandé dans l'athérosclérose
et les rhumatismes divers.
Il peut être intéressant dans les cystites.
il dissout les pierres aux reins (lithiases oxalocalciques),
résorbe les oedèmes.
Il permet une bonne digestion et favorise un bon transit intestinal.

En usage externe (en compresse), on l'utilise dans les rhumatismes, les entorses.
En gargarisme contre les maux de gorges ou encore en applications locales
à l'état pur sur les coups, plaies, piqûres...


Le gui ( Viscum album)

Le bourgeon de gui diminue la tension, le cholestérol.

Il est utile dans l'athérosclérose.
Il est indiqué dans l'épilepsie, les névralgies
et les troubles de la ménopause.
Le gui calme la sciatique, améliore la souplesse des articulations
et soulage les rhumatismes goutteux et l'arthrose en général.
Il agit dans l'emphysème et l'asthme cardiaque.
Il possède aussi une action dans les ménorragies.



Le hêtre (Fagus sylvatica)

Le bourgeon de Hêtre stimule l'immunité.
Il est antiallergique.
Il diminue le taux de cholestérol, d'acide urique et d'urée.
Il est indiqué dans les colibacilloses et les maladies infectieuses
(de par ses propriétés stimulantes sur l'immunité).




Le houx (Ilex aquifolium)

Ce bourgeon n'est pas très utilisé en gemmothérapie,
néanmoins il pourrait être intéressant dans
l'épilepsie, associé au tilleul.
Il est également fébrifuge et hypotensif.



Le lilas ( Syringa vulgaris)

Le bourgeon de lilas possède des propriétés
au niveau cardio-vasculaire.
Il lutte contre l'athérosclérose et peut contribuer
à désobstruer les coronaires.



Le maïs (Zea mays)


Ce bourgeon est anti-inflammatoire.
Il favorise la cicatrisation du tissu cardiaque après un infarctus.
Intéressant aussi dans l'insuffisance coronarienne.




Le marronnier ( Aesculus hippocastanum)

Le bourgeon de marronnier est indiqué principalement dans les troubles circulatoires.
Efficace dans la couperose du visage, mais encore dans les
ulcères variqueux, les hémorroïdes.
C'est un grand remède des varices.
Il est conseillé aussi dans l'emphysème.




Le noisetier ( Corylus avellana)

Le bourgeon de noisetier est souvent utilisé dans certains problèmes circulatoires
(ulcère variqueux, artérites, nécrose des extrémités)
C'est également un grand remède du foie (cirrhose).

Autres indications : bronchite, emphysème, sclérose pulmonaire,
déséquilibre neurovégétatif, dépression.



Le noyer (Juglans regia)

Le bourgeon de noyer est indiqué dans les diarrhées.
Il va rééquilibrer la flore intestinale.
Il est actif dans les pancréatites chroniques
ainsi que dans le diabète gras.
Ses propriétés le font intervenir dans le traitement
de certains problèmes de peau : psoriasis, acné, eczéma.

Autres indications : ulcères variqueux, artérites,
polyarthrite chronique évolutive.



L'olivier ( Olea europaea)

Le bourgeon d'olivier est un remède du système circulatoire,
et en particulier au niveau cérébral (trous de mémoire...).
Il est indiqué dans l'athérosclérose et
l'artériosclérose cérébrale.
Il fluidifie le sang épaissi et fait baisser le taux de cholestérol.
Il peut être utile chez le diabétique de par son action hypoglycémiante.
Il est également intéressant dans les insuffisances hépatiques.

Autres indications : hypertension, artérite diabétique, névroses obsessionnelles.



L'orme ( Ulmus campestris)

Le bourgeon d'orme est très efficace dans les problèmes de peau.
Indiqué dans l'eczéma, l'acné, les furonculoses.
Il diminue le taux d'acide urique, le cholestérol. Utile en cas de goutte.
Il soulage les leucorrhées et les rhumatismes.
Il est efficace aussi en cas de diarrhées.



Le peuplier ( populus nigra)

Le bourgeon de peuplier est un draineur des artères.
Il possède une action antispasmodique artérielle.
Il est utile dans les artérites des membres inférieurs.

Autres indications : troubles cutanés, états goutteux, athérosclérose.



Le pin ( Pinus montana)

Le bourgeon de pin est un grand remède des arthroses diverses (notamment des petites articulations)
Il reminéralise et combat l'usure et la destruction du cartilage articulaire.
Il est utilisé dans l'ostéoporose ( pour la prévention
des fractures, chez la femme en post-ménopause ou ménopause)
Intéressant également dans certains problèmes nerveux : stress, anxiété...



Le platane ( Plantanus orientalis)

Ce bourgeon est encore peu utilisé en gemmothérapie.
Il pourrait être intéressant dans le vitiligo, l'acné
ou dans les séquelles du paludisme.




Le romarin ( rosmarinus officinalis)

Le romarin est très utilisé en phytothérapie.
C'est un hépatoprotecteur de premier ordre
( les bourgeons sont supérieurs pour cela à la plante entière)
On ne l'oubliera donc pas dans toutes les insuffisances hépatiques
mais encore les lithiases (calculs) vésiculaires.
Le bourgeon de romarin est un désintoxicant de l'organisme.
Il normalise les taux de cholestérol, triglycérides, urée.
Il peut être intéressant contre l'athérosclérose et
est souvent conseillé pour améliorer la circulation des extrémités ( mains et pieds froids)
Enfin il est indiqué dans la congestion de la prostate et les dysménorrhées.



La ronce ( Rubus fructicosus)

La ronce est indiquée dans les insuffisances respiratoires
chroniques : emphysème, bronchites chroniques...
Elle lutte contre l'ostéoporose et sera d'une aide certaine
chez la personne âgée.




Le rosier ( Rosa canina)

Le bourgeon de rosier est un remède important de la sphère ORL : rhinites, amygdalites, otites, rhino-pharyngites...
Il est particulièrement recommandé chez l'enfant,
dont il va stimuler le système immunitaire.
Il aidera à une croissance harmonieuse.
Il est indiqué également dans certains problèmes cutanés : eczéma, furonculose, herpès.

Autres indications : rhumatismes, colite, adénome thyroïdien.




Le sapin pectiné ( Abies alba)


Le sapin pectiné est un grand remède pédiatrique.
On l'utilise dans les troubles de la croissance et du métabolisme
osseux chez l'enfant. C'est un excellent reminéralisant.
Très utile pour combattre les caries.
Chez l'adolescent, il sera actif dans les douleurs articulaires.
On le conseille dans les fractures qu'il consolide,
ainsi que dans toute douleur osseuse.

Autres indications : allergies, asthme, angines banales.




Le seigle ( Secale cereale)

L'activité du bourgeon de seigle se manifeste essentiellement au niveau hépatique.
Il est indiqué dans l'hépatite chronique et aiguë.
Il est également conseillé dans le psoriasis de par son
action cicatrisante sur le derme et l'épiderme.
Il peut également faciliter l'action des immunodépresseurs.



Le séquoia ( Sequoiadendron giganteum)

Le bourgeon de séquoia consolide les fractures en assurant une meilleure minéralisation.
Il assouplit les tendons et les ligaments.
Il est très utile pour les foies engorgés.
Le séquoia est un tonique sexuel car il rééquilibre la spermatogenèse.
Il stimule l'immunité et freine le vieillissement.
Il exerce une action tonique au niveau intellectuel.
On le conseille aussi en cas d'adénome de la prostate.




Le sorbier ( Sorbus domestica)

Le bourgeon de sorbier est très utile dans les varices,
les hémorroïdes, les ulcères variqueux, les lourdeurs des membres.
On le conseille également dans la ménopause, les bourdonnements d'oreille, la surdité.



Le tamaris ( Tamaris gallica)

Le bourgeon de tamaris active le métabolisme du fer
( il stimule la formation des hématies).
Il est recommandé dans l'anémie, la mononucléose
infectieuse, la thrombopénie acquise.



Le tilleul ( Tilia tomentosa)

Le bourgeon de tilleul est indiqué dans les cas d'insomnie
( en particulier chez l'enfant).
Il augmente la durée du sommeil.
Ses propriétés antispasmodiques le font conseiller dans les palpitations
cardiaques, la spasmophilie, les hernies diaphragmatiques.
C'est un détoxifiant de l'organisme.
Il fait baisser le taux de cholestérol, d'acide urique (indiqué dans la goutte).
Il favorise la perte de poids.
Il peut être intéressant également dans les gastrites, les colites spasmodiques.






La vigne ( Vitis vinifera)

Le bourgeon de vigne est efficace dans certaines affections cutanées ( dermite, érysipèle).
Il est indiqué dans les inflammations intestinales ( colites, maladie de Crohn).
Ses propriétés anti-inflammatoires sont intéressantes au niveau circulatoire
( hémorroïdes, phlébites, règles douloureuses, inflammations des ganglions lymphatiques).
Mais le bourgeon de vigne est principalement indiqué dans les douleurs rhumatismales, les arthroses (en particulier celles des petites articulations).
Il ralentit et stoppe les déformations articulaires.

Autres indications : fibrome, kyste ovarien, verrues.




La viorne ( Viburnum lantana)

Le bourgeon de viorne est un draineur du poumon.
On l'utilise dans l'asthme ( principalement infantile), les dyspnées non allergiques.
Il inhibe le spasme bronchiolaire.
Il est recommandé dans la bronchite, les allergies chroniques.
C'est un remède de la rhinite spasmodique chronique.
La viorne est indiquée dans l'eczéma atopique.
Intéressante également dans les hyperthyroïdies.

Autres indications : périarthrites chroniques évolutives.



08/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres