Comment aborder une femme

Comment aborder une femme

 

comment aborderDans cet article, nous allons voir comment aborder une fille qui vous plait, et engager la conversation avec elle pour lui plaire et la séduire. Je vous donnerai des conseils pour surmonter le trac, la peur de ne pas savoir quoi dire, et pour faire en sorte que la conversation s’engage entre elle et vous, afin de vous laisser le champ libre pour faire plus ample connaissance avec elle.

Aborder une jolie fille peut être terrifiant pour quelqu’un qui n’est pas habitué à parler à des inconnu(e)s. Il y a probablement des raisons d’évolution biologique à cela. Par reflexe, on se donne des excuses irraisonnées pour ne pas discuter avec cette personne. Il faut apprendre à les surmonter, même si le trac est normal. Plusieurs raisons à ce trac.

  1. Vous ne vous trouvez pas légitime pour aborder (« je ne suis pas assez beau », « je ne suis pas assez intéressant », « elle a mieux à faire que me parler »)

  2. La peur du rejet (« elle va m’envoyer chier devant tout le monde et ça va être la honte », « elle va m’envoyer chier, et je vais me sentir trop mal »)

Vous ne vous trouvez pas beau ? Essayer de faire de votre mieux pour vous améliorer. Arrêtez de vous dire que vous êtes gros, acnéique etc. Sachez qu’il y a des beaux mecs n’ont aucun succès avec les filles, et qu’il y a des millions de mecs au physique très moyen qui sortent avec des filles très jolies. Moi par exemple :)

Vous ne vous trouvez pas intéressant ? Et bien c’est de votre faute mon cher ami :)
Intéressez vous à un maximum de choses que les gens de votre age aiment. C’est peut être pas super évolué, mais ça permet de discuter avec eux. Donc sortez un peu de votre ordinateur, et découvrez la vraie vie. Multipliez les expériences, et ainsi vous aurez des trucs à raconter aux autres.

Quant à la peur du rejet : il n’y a pas de recette miracle. Plus vous aborderez de personnes, plus vous réaliserez que cette peur n’est fondée sur rien, et que c’est une peur irrationnelle. Je ne peux pas vous en dire plus : il faut pratiquer pour que cette crainte s’évapore.

Le plus simple : ne vous posez pas de questions, et allez y. J’y reviendrai plus tard.

Aborder correctement

Non seulement faut-il oser aborder, mais encore faut-il savoir le faire correctement. Si vous vous y prenez mal, le reste de la conversation est mal barré.

Comme toute chose dans la vie, cela demande de la pratique et de l’expérience. Plus vous vous forcerez à aborder les gens, mieux vous le ferez et plus ça deviendra naturel.

Un séducteur expérimenté n’a même plus besoin de se forcer ou de réfléchir pour aborder quelqu’un : il le fait, c’est tout, et il n’a plus besoin de se dire « qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ? » : ça vient tout seul, naturellement.

Quelques conseils pour vous y aider.

Ne tergiversez pas : allez-y.

Lorsqu’on voit une jolie fille, un tas de mécanismes se met en place dans notre tête pour nous empêcher d’y aller. C’est le trac qui commence à monter.

  • « Oui, mais elle a l’air occupée. »

  • « Oui, mais si elle a un copain ? »

  • « Oui, mais je suis pas en forme ce soir »

N’écoutez pas cette petite voix sournoise. Elle est là pour vous empêcher de prendre des risques. A l’origine, c’était bien d’avoir cette petite voix. Ca empêchait de faire des trucs stupides. Mais aborder une jolie fille est tout sauf stupide, donc n’écoutez pas cette petite voix qui vous fait louper des occasions uniques de rencontrer de jolies filles.

Dès que vous voyez une fille qui vous plait, dirigez-vous vers elle.

Qu’est-ce que je peux lui dire pour l’aborder ?

En 2010, on a encore rien inventé de mieux que cette phrase sublime et terriblement efficace :

« Salut, je m’appelle XXXX et toi ? »

Cette phrase parait bateau et trop simple, mais en fait, nous sommes tous conditionnés pour deux choses :

  1. Évaluer le danger (question de survie)

  2. Être sociables (question de survie)

Si vous allez vers elle en lui tendant la main et en lui disant « bonjour, je m’appelle XXXX, et toi ? » avec un grand sourire :

  1. Son cerveau ne vous percevra pas comme une menace immédiate

  2. La politesse la poussera à vous serrer la main et à vous répondre

A partir de là, vous pouvez enchaîner.
« Salut Machine, ravi de faire ta connaissance. Je viens d’arriver, j’attends des amis mais ils ne sont pas encore là. Et toi ? »

Le reste, à vous d’improviser. Là encore, plus vous vous forcerez à faire des choses de ce genre (aller parler à des inconnues) – au début c’est pas facile, car on a peur – plus ça deviendra naturel et anodin.



04/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres