Controlez l'état de votre embrayage

Contrôler l'état de votre embrayage

Si vous voulez connaître l'état de votre embrayage, il est nécessaire d'effectuer quelques contrôles rapides.
Contrôle 1 : moteur en marche, attendez une dizaine de minutes au point mort. Appuyez sur la pédale d'embrayage et enclenchez la marche arrière. L'opération doit se faire sans aucune difficulté et sans que la commande de boîte n'émette de grincement.
Contrôle 2 : après un petit tour "d'échauffement", mettez votre auto au point mort. Serrez le frein à main. Enclenchez la quatrième ou la cinquième vitesse. Relâchez doucement l'embrayage. Si le moteur cale, c'est bon signe. En revanche, s'il continue à tourner, l'embrayage est bon à changer.
Contrôle 3 : roulez tranquillement, en régime de croisière. Accélérez subitement, comme si vous vouliez effectuer un dépassement. Si le régime moteur augmente mais que la vitesse de l'auto reste stable, l'embrayage est hors service.
Les symptômes de la fatigue sont faciles à détecter :
Vous pouvez repérer les faiblesses de l'embrayage dans les conditions d'utilisation quotidienne.
S'il "broute" au moment de lancer la voiture, cela traduit un problème de disque voilé.
S'il patine (lors d'une accélération votre moteur s'emballe sans que la voiture modifie sa vitesse), c'est le disque et/ou le mécanisme qui est usé.
S'il émet des sortes de "grognements" qui ne se calment que lorsque vous appuyez sur la pédale, c'est la butée qui est en train de gripper.
Si les vitesses passent difficilement, ou avec un craquement, l'avarie peut provenir du disque, à moins que le mécanisme soit fatigué.


07/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres