Elles est trop belle pour moi !

Elle est trop belle pour moi !

 

Il n’aura fallu que quelques heures pour que les premières photos dénudées de Scarlett Johansson fassent le tour d’Internet. Cette avidité avec laquelle les hommes recherchent la beauté féminine n’a d’égal que la jalousie de celles qui n’en sont pas dotées. Dans tous les cas, la beauté est un philtre puissant qui enivre les hommes jusqu’à leur faire perdre la raison. Nous verrons donc dans ces lignes comment garder la tête froide pour mieux séduire la Belle… et la garder.

Tout d’abord, mettons-nous d’accord sur une définition de la beauté. Nous distinguerons la beauté consensuelle et “objective” des couvertures de magazine et celle, subjective, qui vous met en émoi sans que vos potes comprennent vraiment pourquoi. Après tout, chacun a ses préférences, voire des fétiches, lesquels échappent à toute rationalité.

Dans un cas comme dans l’autre, nous nous intéresserons ici à la beauté féminine pour les effets qu’elle produit chez l’homme. La beauté provoque en même temps qu’elle suscite le désir, une baisse sensible des capacités cognitives.

Les effets de l’attirance sur votre performance intellectuelle

Je ne compte plus le nombre de coachés capables d’aborder et de séduire n’importe quelle fille lambda et qui perdent leurs moyens quand la fille leur plaît vraiment. Ajoutons à cela que si une fille leur semble franchement moche, ils auront également toutes les peines du monde pour se motiver. Cette observation pourrait être ainsi représentée :

 

Il apparaît ainsi qu’un excès de stimulation représente un handicap certain : soit vous bredouillez de manière incohérente, soit vous surcompensez en roulant des mécaniques. Dans tous les cas, vous êtes à cent lieues de vous exprimer de manière naturelle et confiante. Il y a donc fort à parier que votre première conversation se termine sur un râteau cinglant.

En d’autres termes : ce n’est pas parce qu’elle est belle qu’elle refuse de sortir avec vous. C’est parce que vous vous êtes laissé impressionner par sa beauté que vous vous y êtes pris comme un manche.

Un paradoxe à résoudre

Nous voici donc en face d’un paradoxe : il faudrait être immunisé à la beauté  afin de pouvoir séduire celles qui nous plaisent. Dès lors, le stress ressenti au moment de lui adresser la parole diminuerait sensiblement et votre marge de libre-arbitre augmenterait dans les mêmes proportions.

Comment s’immuniser ?

Soyons clairs sur un point : il ne s’agit pas de faire disparaître absolument l’excitation mais de maintenir celle-ci à un niveau optimal. Les situations nouvelles sont génératrices de stress. Aussi, l’exposition fréquente à des femmes belles et moins belles va créer une habitude et produire des effets favorables.

On ne change pas ses habitudes du jour au lendemain. Un truc facile pour vous aider à déstresser au moment d’aborder une Vénus sera de jeter un rapide coup d’œil autour de vous. Repérez une fille banale. Gardez son visage en mémoire. Ensuite, superposez mentalement l’image de cette dernière au moment de parler à celle qui vous plaît.

Vos premiers succès avec celles que vous convoitiez hier de loin vous feront gagner en sérénité.

« Les femmes extrêmement belles étonnent moins le second jour. » – Stendhal, de l’Amour

Déconditionnement social

D’autre part, il va s’agir d’opérer en parallèle un travail de déconditionnement social. La beauté comme le statut ne sont  qu’affaires de perception. Remettez en cause les idoles de magazine : telle fille me plaît-elle parce qu’elle porte le label “mannequin” ou parce qu’elle me fait vraiment frétiller le bas ventre. Revendiquez votre propre goût et développez-le au fil de vos propres expériences. Dites-vous bien que les icônes sur papier glacé sont choisies par des créateurs de mode gays pour que des femmes achètent le produit. Conservez donc votre libre-arbitre et gardez-vous bien de rejoindre le troupeau par mimétisme.

Mortels et imparfaits : notre dénominateur commun

Ce sera d’ailleurs le meilleur service que vous puissiez rendre à ces jolies femmes que vous rencontrerez : voir derrière le masque et s’intéresser à elle. Parce que derrière l’apparence, la plus flatteuse soit-elle, il y a la même humanité imparfaite et douloureuse dont nous faisons tous l’expérience au quotidien.

Elle aussi se réveille de mauvais poil, se trouve trop grosse, incompétente ou triste .Elle fait caca le matin, elle a le nez rouge quand elle choppe un rhume et elle finira comme d’autres, largement oubliée par ses petits-enfants dans une maison de retraite quelque part en Province. Prenez pleinement conscience de notre dénominateur commun et cessez une bonne fois pour toutes d’estimer les gens à l’aune de leur beauté ou de leur fortune. Un jour ou l’autre, tout cela ne voudra plus dire grand-chose.

Utilisez le culte de la beauté féminine à votre avantage

Quand vous vivrez selon ce précepte de bon sens vous constaterez que vos interactions seront infiniment plus sereines. Non seulement vous vous serez extraits de la matrice mais la présence de jolies femmes à vos côtés sera votre plus bel atout pour en attirer d’autres. 



« Les femmes ne recherchent pas le bel homme. Les femmes recherchent l’homme qui a eu de belles femmes.» Milan Kundera, Le livre du rire et de l’oubli

Je sors avec elle, et après ?

La beauté de votre dernière conquête n’est en rien une promesse d’avenir radieux. Certes, vos potes sont jaloux et sa présence à votre bras flatte votre égo. Ne vous emballez pas, il faut bien d’autres qualités pour vivre une relation saine et épanouie. Il vous faudra également trouver suffisamment de détachement et de confiance en vous pour ne pas craindre à tout moment d’être éclipsé par un autre.



04/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres