Le stress rend malade

LE STRESS REND MALADE



Nous lisons parfois un article qui nous vante les vertus de tel ou produit pour notre santé (je pense par exemple au vinaigre) . Puis nous lisons un autre article qui, au contraire, nous recommande de ne jamais l’employer. C’est dire si les avis sont vraiment partagés pour pratiquement tout et c’est à nous de voir ce qui nous convient, ou pas. Mais il y a une chose sur laquelle tout le monde est aujourd’hui d’accord c’est sur la toxicité du stress dans notre vie.

LE STRESS provoque des dégâts chez tous ceux qstress au travailu’il frappe (c’est-à-dire pratiquement tout le monde occidental) . Mais c’est le stress au travail qui remporte la palme d’or des stress si vous me permettez cette expression. Il est dévastateur. Voici les principaux troubles ou maladies qu’il provoque :

• hypertension dans le travail = souvent hypertension dans l’organisme avec la kyrielle de maladies qui en découlent infarctus, AVC, thromboses, angines de poitrine … Mais aussi

• maladies de peau : urticaire, eczéma

• fatigue,

• irritabilité et nervosité pouvant atteindre le paroxysme

• dépressions nerveuses,

• troubles sexuels ,

• perte de mémoire,

• troubles du sommeil,

• troubles digestifs divers.



J’ai lu que deux policiers s’étaient suicidés, le même jour à trois heures d’intervalle, (la semaine dernière) à cause de la pression due au stress qu’ils enduraient dans le travail. Est-il besoin de rappeler le nombre de suicides qui ont eu lieu aux Telecom depuis quelques années ? Comment le stress peut-il nous amener à de telles extrémités ?

Eh bien je vais vous raconter comment en 1977 (http://sos-stress.com/prevenir-le-stressau- travail/ ) j’ai totalement sombré dans la dépression provoquée par une situation au travail intenable. Ma chef était totalement insupportable et incontrôlable puisqu’un jour où elle était particulièrement excitée, j’ai failli m’attraper une machine à écrire (à grand chariot) en pleine figure. Toujours au bord de l’hystérie, continuellement hurlant et vociférant c’était l’horreur. Tout le monde savait ce qui se passait mais tout le monde se taisait car elle était particulièrement “rentable” pour l’entreprise. (l’État français) Quand vous avez affaire à un tel personnage, votre vie devient vite un enfer car lorsque vous arrivez chez vous, votre famille ne peut ni imaginer ni comprendre ce que vous vivez au quotidien. Jour après jour, vous repartez au travail angoissés(es) par la perspective de vivre une autre journée dans une ambiance exécrable. Puis petit à petit, vous avez de plus en plus de mal à aller au travail, comme souvent vous dormez mal, vous êtes fatigué dès le matin, irritable et vous devenez vraiment colèreinsupportable pour votre famille. En plus vous radotez car vous ne parlez QUE DE CELA et ça et ça et ça… et vous saoulez vite tout le monde AUTOUR DE VOUS ? C’est souvent l’incompréhension car ce que vous racontez NE PEUT PAS ÊTRE AUSSI GRAVE QUE VOUS LE DITES, il doit y avoir une solution. Mais pour vous IL N’A PAS DE SOLUTION car la(les) personne(s) en face de vous vont continuer à vous “tarasbuster”, “pinailler” pour tout et pour rien, à exiger plus, toujours plus, à vous obliger à rester finir un travail qui n’est en aucune façon urgent, etc, etc..

Bref, c’est un cercle plus que vicieux et des millions de gens sont concernés avec tout un tas de variantes à mon histoire. Vous allez perdre le sommeil, votre gaieté, votre envie de vivre, tout va vous paraître gris, sans issue et sans que vous vous en rendiez compte vous allez sombrer vers la déprime. Vos proches trouveront souvent que vous EXAGÉREZ, qu’il FAUT PRENDRE LES CHOSES DIFFEREMMENT. C’est facile à dire mais pas trop à faire quand vous êtes dans la tourmente. Car VOUS, vous qui vivez dans cette ambiance délétère vous ne savez plus comment faire, et vous vous enfoncez petit à petit dans une espèce de trou, un trou de désespoir car vous ne voyez pas du tout de solution, vous ne savez même plus raisonner du tout. LA CHUTE Et puis un jour vous vous réveillez en train de contempler le mur de votre chambre et après trois jours passés à admirer ledit mur il est urgent d’aller voir un médecin (c’est réellement à partir de ce moment-là que mon mari a pris peur) . Vous êtes dans le puits et plus moyen de vous en sortir tout seul. Il est nécessaire de ne plus être en contact avec la cause de votre stress. ARRET OBLIGATOIRE

Comment m’en suis-je sortie ?

Je suis allée voir un psychiatre qui m’a mis en arrêt maladie (ardépressionrêt qui a duré 9 mois une vraie gestation) et m’a donné des médicaments que j’ai abandonné rapidement car ils m’abrutissaient. Comme j’étais en arrêt maladie, j’ai commencé à sortir, à voir d’autres gens que ceux du travail, à m’occuper de petits riens comme faire la cuisine, tricoter, voir des amis, j’ai recommencé à dévorer des bouquins (j’avais complètement abandonné la lecture alors que c’est l’une des grandes passions de ma vie), j’ai commencé à prendre du temps pour moi et surtout JE NE PARLAIS PLUS DU TOUT DU TRAVAIL Cependant ce qui a été crucial dans mon rétablissement c’est mon changement d’attitude vis-à-vis du travail et de ma chef en particulier ( http://sos-stress.com/ antidote-stress-changez-de-perspective/)

stop stressUn jour je me suis réveillée (après 9 mois tout de même) en me disant que personne n’avait le pouvoir de me pourrir la vie. Stop à la victimite, je reprenais ma vie en mains et j’allais retourner au boulot. En même temps, je me suis dit qu’il me fallait absolument trouver de l’intérêt à ce que je faisais plutôt que geindre et radoter. De toute façon, habitant l’étranger il y avait peu de chance que je rencontre un autre travail donc il fallait faire avec celui-là. J’ai totalement changé d’attitude. Puisque cette femme était compétente, j’ai copié ce qu’elle faisait en y mettant “ma patte” et quand elle est partie, (peu de temps d’ailleurs après mon retour), elle m’a remercié de mes efforts et de ma compétence. Quel scoop !!!

Ceci est mon histoire et c’est la façon dont je me suis sortie de la dépression. Des millions de gens sont concernés par ce problème de stress au travail, mais vous QUE FAITES-VOUS POUR VOUS EN SORTIR ?

Il y a toujours des solutions mais c’est parce que vous êtes dans l’oeil du cyclone que vous ne les voyez pas ; Il y a des professionnels qui peuvent vous aider, cherchez un psy dans lequel vous avez confiance et parlez, la parole libère ; Il y a des livres que vous pouvez emprunter ou acheter qui vous ouvriront des horizons ; Trouvez-vous une passion : le surf, l’astrologie, le web, la tarot, la photo mais quelque chose qui vous PASSIONNE ; Il y a des sorties, des amis, des spectacles qui vous feront rire, sourire, qui vous aideront à REPRENDRE GOÛT À LA VIE ; Félicitez-vous pour chaque petite victoire en vous offrant une récompense et surtout DÉVELOPPEZ VOTRE AUTO-ESTIME (et l’AFFIRMATION) , si vous n’avez pas confiance en vous, les autres le sentiront et en profiteront. Dès que vous changez d’attitude l’agresseur change car il SENT que le mouton n’est plus disposé à se faire dévorer.

CONCLUSION

Sachez dire NON (pas facile mais on y arrive) et cerise sur le gâteau je vous livre la dernière chose sur ma dépression. Un jour à Paris j’ai retrouvé par hasard mon exchef qui après quelques instants de conversation me dit : “je n’ai pas été très gentille avec vous n’est-ce-pas ? Et moi de répondre : “non, pas vraiment mais c’est du passé”.

 



28/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres